Accueil
Présentation
Brèves
Publications
Archives
Périodiques
Contact
Liens/Partenaires
- Conférences 2013 -
Conférence
 
 L’étude du champ magnétique au service de l’archéologie nouvelle : application aux grottes préhistoriques 
  
Par François Leveque LIENSs 

François Lévêque, géophysicien, en présentant l’aventure de la grotte des Fraux (Dordogne) nous explique comment la mesure du champ magnétique permet de repérer les traces d’occupation humaine dans le passé.


Présentation :

L'ambre des Charentes a été mentionné pour la première fois par Fleuriau de Bellevue au tout début du XIXème siècle, mais n'a été redécouvert et étudié en détails qu'à la fin du XXème. De teinte généralement brune et laiteuse, cet ambre opaque daté du Crétacé moyen (environ 100 millions d'années) est bien différent de l'ambre balte utilisé en bijouterie, à la fois translucide, de couleur solaire et daté de l'Eocène (environ 40 millions d'années). Impropre à la confection des bijoux, l'ambre charentais est pourtant d'un grand intérêt puisqu'il constitue l'un des ambres crétacés connus les plus riches en inclusions fossiles. S'y observent en effet par centaines des araignées,  des blattes, des coléoptères, des guêpes, des mouches et des moustiques, et à une autre échelle des algues, des amibes, des bactéries ou des filaments mycéliens. Tous ces organismes se sont englués dans la résine fraîche qui suintait jadis sur des conifères proches des Araucarias actuels, au sein d'une vaste forêt côtière qui couvrait l'Ouest de l'Europe au milieu du Crétacé. Une fois fossilisée, cette résine est devenue de l'ambre et les insectes qu'elle contenait ont traversé les âges, aussi bien préservés 100 millions d'années après leur mort que s'ils étaient tombés hier dans du miel ! Un formidable patrimoine géologique et paléontologique pour la Charente-Maritime qui constitue une fenêtre ouverte sur l'évolution.

Le conférencier

Conférence animée par : Xavier Bonnet CEBC Chizé

L’île de Golem Grad 18 hectares, située au milieu du lac Prespa en Macédoine, abrite des phénomènes uniques au monde. Habitée pendant des siècles, elle est aujourd’hui désertée par l’homme et constitue une réserve naturelle . Depuis six ans, un programme de recherches internationales mené par Xavier Bonnet et ses collègues Serbes & Macédoniens, chercheur au CNRS, s’attache à étudier et à comprendre le fonctionnement et l’évolution de ce micro environnement très particulier. Cette petite île est en effet un laboratoire à ciel ouvert pour les scientifiques, l’une de ses caractéristiques étant qu’elle regorge de serpents et de tortues

Couleuvre Tessellée
Tortues d'Hermann
Conférence animée par 
Dominique Giret  
directeur technique du parc interrégional du marais poitevin 
 
Le Marais Poitevin s’étend sur deux régions, trois départements et 85 communes, un vaste territoire de 179 594 ha dont 107 526 ha de zone humide, la limite actuelle a été établie en 1997. En bordure du littoral, avec pour particularité qu’à marée haute le niveau de la mer est supérieur de trois mètres à celui de le terre, le bassin versant est de 635 000 ha. Le marais, façonné par l’homme, constitué d’une mosaïque de paysages avec un patrimoine naturel remarquable, est le support d’activités économiques créatrices. 
Les communaux, prairies naturelles anciennes, une particularité née de l’aménagement du marais, représentent un patrimoine exceptionnel. 
Nos remerciements à Dominique Giret, 
Directeur technique Ressources Naturelles,
qui met gracieusement à notre disposition un film de 2009  sur "La vie d'un communal".
Après une définition de la notion des habitats naturels, Guy Chézeau présente la méthode de travail utilisée pour la réalisation du « Guide des habitats naturels du Poitou-Charentes » publié par Poitou-Charentes Nature. Guide comportant les clefs de détermination et les fiches descriptives des types d’habitats. 
Une présentation d’espèces de deux milieux caractéristiques en Charente-Maritime permet de comprendre qu’une espèce est à protéger quand son habitat est menacée. 
Conférence animée par Fabien Mercier LPO 
 
Une étudiante stagiaire accompagnée d’une personne responsable des espaces verts de la ville présente la mise en place, depuis une année, de l’enquête participative ayant pour objectif l’inventaire d’espèces vivants en ville. 

 Chacun peut être acteur de la préservation de la nature en partageant ses observations sur le site : www.faune-charente-maritime.org (rubrique observations). 
L’opération a pour objectif d’améliorer les connaissances afin de mettre en place des actions favorisant la protection des espèces. 
Contact : atlas.biodiversité@ville-larochelle.fr 
M Fabien Mercier présente les premiers résultats avec la cartographie des habitats naturels et semi-naturels et une synthèse sur les vertébrés terrestres et quelques invertébrés. 
(montage ABC …) 
Conférence animée par Thierry Guyot LIENSs et Pierre Miramand Université de La Rochelle 
 
Avec pour support les magnifiques photographies réalisées par Thierry Guyot, éditées dans le supplément aux Annales novembre 2012, Pierre Miramand présente la richesse animale et végétale vivant sur cette zone de l’estran et comment ces êtres vivants résistent à l’émersion. 
Agenda
 Adresse de la société

Les bureaux de la société et la bibliothèque scientifique où se déroulent  nos conférences (entrée libre) se trouvent dans le bâtiment administratif du Muséum, entrée par le Jardin des plantes, 28 rue Albert 1er - 17000  La Rochelle.